Publicités
Aller au contenu principal

Vegan au Brésil : mon experience

Oi!

Je t’ai fait il y a un an de cela une vidéo en anglais sur mon expérience en tant que végane au Brésil pour la première fois, et plus précisément à São Paulo, à Rio de Janeiro et à Florianopolis (capitale de l’état de Santa Catarina). Je t’avais même fait un article et une vidéo sur mes recommandations de restaurants vegan à São Paulo. Clique sur les mots en bleu pour être redirigé.e vers ces derniers si cela t’intéresse. Bref, ça c’était l’an dernier.

Manger vegan à Salvador

Cette année, en plus de passer quelques jours à São Paulo, je suis allée à la découverte de la région de Salvador et ai visité la ville de Salvador, l’île de Boipeba et l’incontournable destination du coin, Itacaré.

Promenade dans le centre historique de la ville de Salvador (Pelourinho)

Ces derniers endroits étant plutôt destinés au tourisme local, je suis allée bien au-delà des grandes villes où happy cow te détecte des options véganes à chaque coin de rue. De fait, Boipeba, est même une toute petite île peuplée par quelques milliers d’habitants où il y a quelques années de cela, je n’aurais jamais accepté de me rendre de peur de n’avoir rien à manger. FAUX ! Je n’ai jamais aussi bien mangé que sur cette île, et pour très bon marché en plus ! Après avoir gouté à la moqueca de verduras à Salvador, je suis devenue addicte de ce plat sans produits d’origine animale. Ma préférée a été la moqueca de banana, à base, tu l’aurais deviné de bananes, de tomates, d’autres légumes, d’huile de palme, de lait de coco, d’épices accompagné comme (presque) tout plat au Brésil de farofa vegana (faite à partir de faire de manioque), de riz nature et de crudités.

Moqueca de verduras à Salvador
Moqueca de banana à Boipeba

Les photos ci-dessus sont des portions pour une personne 😅Si tu n’as pas trop faim, n’hésite pas à la partager pour éviter le gaspillage. Le prix moyen d’une moqueca est de 20-30 reals, ce qui équivaut à 6-8 euros selon le taux de change.

BA.BA expressions portugais pour les véganes

Étant donné qu’il s’agit d’une spécialité de la région de Salvador, tu peux en trouver sans crainte de partout. S’il n’y a pas de carte, n’hésite pas à demander. Je te recommande d’utiliser le portugais pour bien t’assurer que le message soit passé, en utilisant la formule suivante : « Desculpa, você tem moqueca vegana? Sem leite, sem carne, sem peixe, sem manteiga, sem queijo, sem nada que tem origem animal? ». Puis, tu peux même de confirmer, avant un grand sourire : « Você pode confirmar que no tem nada de carne, de peixe, leite, de queijo, de manteiga o de origem animal? Eu não posso comer nada de isso ». N’oublie pas de toujours remercier avec un grand sourire : « Muito obrigada (pour les filles) / obrigado (pour les garçons) ! ». Ces phrases consituent le BA.BA de ce que tu dois savoir pour t’en tirer facilement en tant que végane. N’hésite pas à prendre une capture d’écran de ce passage, pour pouvoir les ressortir si besoin 😉

Plus facile qu’en France ?

Ainsi, être végane au Brésil n’a jamais été aussi simple (un immense merci à ma sœur Olenka qui s’est assurée tout au long du séjour que je sois nourrie d’un plat complet végétal ­— même si j’aurais parfaitement pu survivre avec des fruits) et agréable étant donné la bienveillance et le dévouement des personnes à te préparer quelque chose de vegan même si elles venaient de découvrir ce terme.

Spécialités brésiliennes vegan

De plus, il reste toujours les options « naturellement » véganes typiques du Brésil qui sont l’açai (ça vaut le coup de quand même vérifier en demandant : « O açaí tem leite? ». Soit de demander si l’açai a du lait (la réponse doit être « não » et le sera dans 90 % des cas). Tu pourras ainsi le déguster tranquillement sans te préoccuper du petit vaut qui aurait pu donner sa vie pour ces 2 grammes de poudre de lait.

Dégustation d’un açai aux fruits à Boipeba
Dégustation d’un açai au granola vegan (sans miel)

Tu as également pas mal de spécialités de la région de Bahia qui sont a priori végane. Je vérifie toujours en utilisant les mêmes formules. C’est ton choix de le faire à chaque fois, ou pas. Il y a par exemple les cocodas qui sont des douceurs à base de coco vendues dans la rue et qui sont faites à base de sucre de coco, de copeaux de coco et d’une saveur supplémentaire qui peut être du cacao, de l’ananas, ou autre.

En version plus industrielle, tu as également les paçoquitas, qui sont des bonbons à base de cacahuète, beurre de cacahuète et de sucre. Attention ça rend addictif hahah !

Par ailleurs, la région de Bahia est connue pour les fameux beignets acarajé fait à base de haricots et frits dans de l’huile. Il sont servis avec des crudités et de la sauce piquante. J’en ai gouté à la Praia de Buracão dans le quartier Rio Vermelho à Salvador et c’était pas mal du tout !

Les boissons brésiliennes

Ensuite, tu as l’eau de coco et le jus de sucre de canne vendus un peu de partout. N’hésite pas à te procurer une paille en inox avant de partir, la planète te remerciera pour les dizaines de pailles en moins, même si c’est complément humain d’oublier de demander dans certaines situations, ou de ne pas être assez rapide (ça sent le vécu…)

En train de déguster une noix de coco fraiche !

Ah oui, dernière chose dans la catégorie écologie, les Brésiliens de ces zones géographiques sont très sensibilisés à la protection de l’environnement pour protéger ces beaux espaces. Donc n’aie surtout pas peur de passer pour le ou la relou, au contraire, ils adorent ça et ont TOUJOURS fait un bel accueil à nos pailles en inox ou à nos kits zéro déchet à ma sœur et moi !

Les pailles en inox ça marche aussi pour les capirinhas 🙂

Les fruits au Brésil

Enfin, n’hésite pas à profiter de l’abondance de fruits exotiques au Brésil, même si tu ne trouveras pas forcémment de stand de fruits (à part pour les capirinhas), comme c’est très fréquent en Asie par exemple. Tu peux t’en procurer au supermarché, dans marchés de rue etc. Dès que tu en vois saute sur l’occasion et fais des provisions haha. Les bananes sont une valeur sûre, je n’ai jamais été déçue.

En train de prendre des forces avant une journée de randonée sur la plage 🙂

J’adore également les mangues et les papayes. Si tu veux en savoir plus sur les fruits que tu peux trouver au Brésil, je t’invite à visionner cette vidéo.

Dis-moi en commentaire quel est ton fruit préféré 🙂

Voilà, c’est la fin de cet article, j’espère qu’il t’a plu. N’hésite pas si tu as la moindre question. La section des commentaires est faite pour cela 🙂

À très vite,

Mélodie

Publicités