Retrouvailles avec la danse

La danse. Un fin mélange d’art et d’exercice physique. Un moyen de libre expression. Une antidote pour le stress. Un moment suspendu. Un outil pour se dépasser psychologiquement (pour la mémoire) et physiquement (pour le cardio). Un instant de pleine conscience et de présence. Voilà ce qu’évoque la danse pour moi.

Mon histoire avec la danse

J’ai commencé la danse lorsque j’avais 6 ans avec des cours d’initiation et j’en ai fait sans relâche jusqu’à mes 18 ans. J’ai principalement alterné entre la danse classique, modern jazz et à moindre dose entre contemporain et street jazz lors de stages notamment. J’en faisais entre 2 et 4 par semaine durant ces 13 années. J’ai notamment eu l’occasion de faire un stage d’une semaine au sein la prestigieuse école de danse James Carles à Toulouse, avec des professeurs de renommée internationale tels que Yanis Marshall, Medhi Kerkouche, Corinne Lanselle ou encore des danseurs de la compagnie Alvin Ailey Cie. Arrivée à Paris pour mes études supérieures, j’ai décidé d’arrêter car suite à de nombreuses recherches, je n’avais pas réussi à trouver de cours abordables. Ce n’était qu’un aurevoir pour mieux se retrouver.

allieh
Photo non contracuelle 🙂 Credits: Raquel Mantra

Lors de mon Erasmus, j’ai réussi à suivre quelques cours de danse à la Dancehouse de Manchester, 5 euros le cours contre 20 euros à Paris. Malheureusement, j’ai découvert ce bon plan uniquement à la fin de mon séjour et n’ai pas pu en profiter tant que cela. Dès alors, je m’étais mise sur le fait accompli que la danse était une discipline onéreuse, et que pour le reste de mes années étudiantes, il fallait que je me contente d’un abonnement à la salle de sport. Enfin, jusqu’à ce que je trouve un endroit hybride qui me permette de faire les deux à la fois pour le même prix.

Pratiquer la danse pour pas cher à Paris

Je vais la faire courte. Je paye une trentaine d’euro par mois pour un accès en illimité à toutes les activités dans toutes les salles de sport Cercle de la forme à Paris. A l’heure où j’écris ça, j’ai espoir que cet article aide au moins une personne car je sais comme cela peut être galère de dénicher les bonnes adresses à Paris quand on vient d’arriver.

Pour ce prix, j’ai donc accès à des cours de danse quotidiens, qui ont souvent lieu le midi ou le soir, de modern jazz, street jazz ou encore classique (cela dit, les cours sont assez loin de chez moi donc je n’ai pas encore testé.)

J’ai découvert ces cours de danse, dispensés par des professeurs diplômés d’état, de manière complètement hasardeuse, en m’inscrivant à une salle de sport près de chez moi. J’ai par la suite découvert que des cours de danse modern jazz et street jazz y étaient dispensés, et j’ai franchi la porte sans aucune attente. J’ai été enchantée de retrouver les exercices de barre que je faisais quelques années en arrière et cette coordination du corps que j’avais perdue. Il faut dire que la danse c’est un peu comme les abdos dans le sens où quand tu pratiques tu effectues de belles performances mais lorsque tu t’arrêtes, la mémoire reste mais le corps perd cette élasticité qu’elle requière.

J’ai également retrouvé la discipline que nécéssite la danse, grâce à des professeurs très exigeantes que je remercie. Que ce soit au niveau technique ou au niveau de l’interprétation, il y a toujours moyen (à mon niveau) de faire mieux et mes professeurs ne manquent pas de me le rappeler. Je recommande d’ailleurs fortement Ana et Marie, mes deux professeurs de danse de cette année, qui exercent leur passion au sein des cercles de la forme dans tout Paris.*

the_green_harmonia_danse.jpg
Mon groupe de danse au gala. Can you spot me? 😉

La danse comme moyen d’expression

Si j’écris aujourd’hui cet article, c’est parce que j’ai créé ce blog pour partager tout ce qui m’inspire et m’anime au quotidien. Et la danse en fait grandement partie. Je dois à la danse de m’avoir sortie de ma chambre durant les périodes d’examen ou de mémoire, de m’avoir changé les idées, m’avoir rendue plus productive et d’avoir joué le rôle d’un antidépresseur naturel. Je dois à la danse de m’être surpassée en remontant sur scène devant 600 personnes après 4 ans et cela grâce à toutes les répétitions en amont sans relâche pour être au top le jour J.  Je dois à la danse de m’avoir de m’avoir fait aimer mon corps toujours (un peu) plus. Je dois à la danse des merveilleuses rencontres au cours de cette année de danse et j’en passe.

the_green_harmonia_danser.jpg
Une de nos chorégraphies était sur la musique Jai Ho de Slumdog Millionaire

Merci la danse. Merci la vie de m’avoir fait renouer avec une de mes plus grandes passions.

Mélodie

*La première séance d’essai est gratuite donc n’hésite pas à te laisser tenter par un petit cours de danse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s